TERRE SAINTE

En Bref

Lancé en 2013

 

Promeut la coopération interreligieuse parmi les responsables religieux et entre les différentes communautés

 

Enseigne le respect mutuel à l’égard des lieux saints en mettant l’accent sur les jeunes

 

Rassemble et observe les données concernant les attaques contre des lieux saints

Dans le contexte du conflit israélo-arabe et de la violence persistante autour des lieux saints, le Conseil des institutions religieuses de Terre Sainte (CRHIL), le Conseil des responsables religieux d’Israël et l’antenne de Search for Common Ground à Jérusalem ont lancé en 2013 un projet de terrain en Terre Sainte. Le projet cherche à promouvoir le dialogue et la coopération interreligieux autour des lieux saints juifs, musulmans et chrétiens par l’intermédiaire d’activités éducatives, de recherche et d’observation.

 

Cette initiative met plus particulièrement l’accent sur les jeunes. Elle inclut des visites de lycéens et de groupes de préparation au service militaire sur le mont Sion à Jérusalem où des tensions ont éclaté en raison de l’importance du lieu tant pour les juifs que pour les musulmans et les chrétiens. D’après les questionnaires remplis par les participants à l’issue de ces visites, 80% des élèves pensaient qu’il était important d’étudier d’autres religions en Israël. 82% des sondés parmi les groupes de préparation au service militaire se disent certains que le projet stimule le dialogue et indiquent qu’un plus grand nombre d’activités relatives à la tolérance religieuse devraient être inclues dans les programmes de préparation au service militaire.

 

Le mont Sion est en effet au cœur du projet. En 2014, les organisations chargées de la mise en œuvre de ce dernier ont mis au point une application iPad fournissant aux touristes une information équilibrée à propos des lieux saints situés sur la colline. En outre, dans le cadre d’une initiative baptisée Window on Mount Zion, menée par Search for Common Ground en partenariat avec le Jerusalem Intercultural Center, l’atmosphère parfois tendue qui règne sur le mont Sion, s’est améliorée grâce à la promotion du dialogue entre les différents acteurs, dont la police et les représentants religieux à la fois juifs et chrétiens. Des volontaires sont recrutés pour observer ce qui s’y passe et y développer des activités pluralistes. Des réunions entre les occupants du mont Sion sont organisées afin de promouvoir la collaboration et le dialogue. À ce jour, Window on Mount Zion a enregistré d’importants succès dans l’amélioration des relations entre les différents acteurs. Comme le disait lui-même l’un des habitants :

 

« Bravo d’avoir réussi à rassembler tous les résidents du mont Sion dans une même pièce. C’est sympathique de faire connaissance avec les voisins. Nous vivions ici depuis des années sans savoir qui habitait tout autour de chez nous. »

De plus, en partenariat avec le Conseil des institutions religieuses de Terre Sainte, un programme éducatif conjoint pour les professeurs de religion chrétiens et musulmans en Palestine a été conçu et mis en œuvre afin de renforcer le niveau de connaissance mutuelle et d’instaurer la confiance entre les deux groupes.

 

Un registre des attaques a également été créé. Les épisodes de violence contre des lieux saints de Terre Sainte y sont consignés et la tenue du registre est assurée en collaboration avec l’ONG locale Tag Meir. Il comprend également des renseignements en provenance des fichiers de police israélienne. Le registre est accessible en ligne. cliquez ici

 

Nous avons également organisé à Jérusalem trois conférences annuelles afin d’aborder les controverses du moment autour des lieux saints de Terre Sainte et de proposer des solutions constructives.

VOIR : Ce film, produit par Search for Common Ground Jerusalem, présente cinq points de vue personnels sur des sites considérés comme saints par les druzes, les juifs, les ahmadis, les chrétiens et les musulmans.